Accueil >> Reconstruction osseuse >> Comblement des sinus pour implant dentaire >> Comblement des sinus pour implant dentaire

Comblement des sinus pour implant dentaire

H. Tatum, présenta pour la première fois la technique du comblement des sinus en 1970 et qui se fait, sous anesthésie générale, par voie endobuccale (par l'intérieur de la bouche).

 

Le comblement des sinus est une technique chirurgicale permettant de recevoir un implant dentaire dans des conditions optimales de stabilité.

Lorsque l’épaisseur de la cavité à l’intérieur des os de la mâchoire (soit les sinus) est insuffisante, on ne peut assurer la fixation permanente de l’implant dentaire. Pour permettre d’augmenter la hauteur du tissu osseux destiné à recevoir l’implant dentaire la technique du comblement osseux des sinus maxillaires est utilisée.

 

Les étapes principales de l'opération consiste à :

  • Inciser la muqueuse buccale.
  • Créer un orifice osseux appelé volet osseux externe : il s'agit en fait d'une cavité à la base du sinus sans relation avec le sinus maxillaire.
  • Remplir la cavité : avec un os autogène naturel (issu du patient lui-même) avec de l'hydroxy-apatite, matière synthétique ressemblant à de l'os ou avec un os hétérogène. L’os hétérogène est préféré afin d'éviter une éventuelle contamination.

 

La pose de l'implant dentaire est faite en même temps que le comblement des sinus si la hauteur en dessous de celui-ci est supérieure ou égale à 5 mm. Dans le cas contraire les implants dentaires sont mis en place 6 mois après l'opération de comblement des sinus.